BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager


Description

L'humanité a été le témoin de phénomènes mystérieux et d'énigmes inexpliquées. Disparitions, apparitions, événements étranges, visites extraterrestres, esprits frappeurs... Ce blog n'a pas la prétention de prouver ou de démystifier ces faits mais seulement de les exposer sans parti pris et dans le seul but d'informer.


Mes Liens



» Accueil
» Mon Profil
» Archives
» Amis


Tempus Fugit

Visites:

Les Pierres voyageuses de la Vallée de la Mort.

Nouveau
   BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager

Quoi de plus inerte qu'une pierre, me direz-vous? Et bien rien n'est moins sur. En effet depuis 1948, date de la première observation du phénomène, d'étranges pierres laissent des traces derrière elles dans le paisible désert de la Vallée de la mort en Californie (USA), comme si elles avaient été traînées sur des distances plus ou moins longues. Ce désert, qui est le lit asséché du lac Racetrack Playa est le lieu où se déroule ce phénomène toujours inexpliqué plus connu sous le nom de "sailling stones".Une pierre mouvante


Plusieurs théories on vu le jour depuis les premières observations, des plus folles jusqu'aux plus techniques. Ainsi, certains parlent de vaisseaux spatiaux qui se poseraient dans cette zone bien isolée et les flux des réacteurs pousseraient les pierres qui laisseraient ces traînées derrière elles. Idée séduisante pour nos imaginations mais il faut prendre en compte le fait que les trajectoires forment des angles, parfois à 90°:

Une trace à 90°

l'angle droit

C'est en 1948 que les géologistes Allen Agnew et Jim McAllister découvrirent les traces laissées par les pierres alors qu'ils faisaient des relevés topographique de la région. Après cela les "pierres voyageuses" furent oubliées (plus ou moins intentionnellement) par les scientifiques pendant près de 20 ans.

Ce n'est qu'en 1968 que deux scientifiques de l'Institut de Technologie de Californie, Carey et Sharp, s'attachent à un ambitieux projet d'étude qui durera 7 années. Ce projet consiste à répertorier les pierres et rochers de la zone et relever régulièrement leurs positions. Bien que leurs données et leurs méthodes d'observation aient été solides et bien documentées, leurs conclusions se sont avérées fausses et incomplètes.

En effet, dans leur rapport, les deux géologistes écrirent que: "Le vent est capable de déplacer les rochers suite à des périodes de pluie. La nuit la température tombant très bas, la surface du sol détrempé se gèle et le vent fait glisser les rocher sur cette patinoire géante."

Malheureusement, si on admet que, durant la saison de pluie, l'eau puisse innonder la surface du lac assez rapidement et que la nuit les températures atteignent des valeurs négatives, force est de constater que les pièrres et autres rochers se retrouvent emprisonnés dans la glace et quelque soit la force du vent il est alors impossible de les déplacer. D'ailleurs on voir bien que les rochers laissent des traces et donc repoussent la terre autour et devant eux, ils ne glissent pas sur une surface pour être déposés ensuite:

La terre est repoussée

Autre hypothèse émise par les deux géologues:" ces mêmes pluies transforment le sol en une boue glissante et les flots d'eau font glisser les rochers sur ce lit de vase." Là encore l'idée ne tient pas la route, premièrement car même en pleine saison de pluie la quantité d'eau et la vitesse des précipitations est insuffisante pour déplacer des rochers, l'eau effacerait les traces laissées derrière et, surtout, l'eau de change pas de direction brutalement ou croise son propre chemin comme ci-dessous:

Des traces qui se croisent

Une hypothèse pourrait tenir la route mais n'a pas été vérifiée: Les roches seraient chargée en fer, voire même en magnetite et, lorsque le sol est imprégné d'eau de pluie, les pierres se déplaceraient en suivant les champs magnétiques terrestres.

De la boue séchée devant le rocher

Après on peut imaginer plein d'autres raisons à ces traces. Comme des secousses teluriques qui feraient glisser les pierres, des "géants" qui joueraient à lancer ces pierres sur la surface du lac, etc...

Bref, encore un mystére de notre planète qui mérite d'être analysé en profondeur et le fait que ce lac se trouve à une proximité significative de la zone 51 ne doit pas influencer les recherches ni votre imagination...

Allez, j'attends vos commentaires!

Shureeken, 31/01/2010



Posted: 19:14, 31/1/2010 sur Inexplique

<- Précédent | Suivant ->


Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page