BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : LE ROMAN DES MAISONS CLOSES7/10/2010

 

  La grande Arletty à qui on demandait son avis sur la question déclara un jour : Fermer les maisons closes, c'est plus qu'un crime, c'est un pléonasme". Pendant des siècles, les bordels, bourdeaux, boxons, lupanars et autres taules ont fait partie du paysage citadin et même villageois. Avec LE ROMAN DES MAISONS CLOSES, Nicolas Charbonneau et Laurent Guimier nous invitent à découvrir ces lieu de plaisir tarifé. Il y en avait, si j'ose dire, pour toutes les bourses, de la maison d'abattage pour soldats et émigrés jusqu'aux établissements luxueux dont le nom est resté dans la mémoire collective : le Chabanais, le One Two Two, le Sphinx. Célébrées par Maupassant ou Toulouse Lautrec, les maisons destinées à des clients de la classe moyenne semblaient animées par une ambiance familiale mais qu'on ne s'y trompe pas. Les filles étaient sans cesse obligés de rembourser des dettes aux tenancières et ne pouvaient de ce fait retrouver la liberté. Si on batifolait dans les maisons de prestige, on y rencontrait aussi des ministres, députés ou ambassadeurs qui y refaisaient parfois le monde. Léon Daudet affirmait que l'homme politique et ministre des affaires étrangères au moment de sa mort Louis Barthou adorait que ces demoiselles le promènent en laisse, alors qu'il gambadait à quatre pattes et le surnommait pour cela Bartoutou.

 Les maisons ont donc fermé suite à l'action de Marthe Richard, ancienne prostituée, fausse héroïne ayant bâti sa légende d'espionne sur du vent. Dans "la Fermeture" Alphonse Boudard affirme que le parti politique auquel elle appartenait, le RMP,  essaya de taxer à outrance les tenanciers de bordels et, devant le refus de ceux-ci, votèrent la fermeture. Aujourd'hui, même les rues chaudes de la capitale sont quasi désertes en raison de la pudibonderie d'un président n'ayant, comme d'habitude, rien compris car, en exilant les filles dans les bois ou dans des studios d'escort girls, il les livre un peu plus à la mafia et aux sadiques. Retrouvez donc un monde disparu avec cet ouvrage fort bien illustré.

LE ROMAN DES MAISONS CLOSES de Nicolas Charbonneau et Laurent Guimier éditions du Rocher  231 pages 19,90 €

Retrouvez A L' ECOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)


Article 3222 of 4559
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces