BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager







alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

SANTE10/3/2019

A Madagascar, le difficile combat contre une épidémie de rougeole meurtrière Madagascar est ravagée par une épidémie de rougeole depuis le mois de septembre 2018. Selon l'OMS, plus de 79 000 cas ont été enregistrés dont 926 mortels. Selon les habitants, le nombre de morts serait même bien plus élevé en réalité. A Madagascar, le difficile combat contre une épidémie de rougeole meurtrière. © Mamyrael / AFP © MAMYRAEL / AFP A Madagascar, le difficile combat contre une épidémie de rougeole meurtrière. La 1ère avec AFP Publié le 10/03/2019 à 11:51 Elle a 2 ans mais le poids d'un nourrisson de 4 mois seulement. Dans un hôpital de Madagascar, la petite Frangeline lutte difficilement contre la rougeole, que la malnutrition ambiante a transformée en une épidémie meurtrière. Sous perfusion, la fillette n'a eu la vie sauve que parce que sa mère de 32 ans, Soa Robertine, a eu la force de faire en charrette les 25 kilomètres qui séparent son domicile du centre de santé d'Anivorano-nord, dans le nord de la Grande Ile. Sans ce voyage, les complications respiratoires ou neurologiques du virus auraient été fatales à sa fille. "Franceline est atteinte de malnutrition sévère et n'a pas été vaccinée", diagnostique le médecin-chef du centre, Hollande Robisoa, "elle a contracté la forme compliquée de la rougeole et elle en serait morte si elle n'avait pas été soignée ici". Beaucoup d'autres enfants malgaches n'y survivent pas. Les dernières statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) font froid dans le dos. De septembre à février, plus de 79.000 cas de rougeole ont été enregistrés à Madagascar, dont 926 mortels. Le centre de soins d'Anivorano-nord a accueilli 510 patients atteints de "kitrotro" ou "kisaosy", les deux appellations locales de la maladie. Officiellement, seuls quatre en sont morts. Un nombre bien inférieur à la réalité, jugent de nombreux habitants de la ville, où les rumeurs vont bon train. "Épidémie majeure" "Pris de panique, j'ai décidé de venir faire vacciner mes deux enfants de 5 et 6 ans", explique Sylvain Randriamaro, 46 ans, dans la salle d'attente de l'hôpital. Un an à peine après une vague de peste qui a fait plus de 200 morts et ravivé des terreurs d'un autre siècle, voilà l'île de l'océan Indien confrontée à une autre crise sanitaire. "C'est une épidémie majeure", constate sobrement le Dr Vincent Sodjinou, de l'antenne malgache de l'OMS. "Pendant près d'une décennie, les couvertures vaccinales n'ont pas été à la hauteur des attentes et ont augmenté, sur plusieurs générations, le nombre de personnes non protégées". Le taux actuel de vaccination du pays atteint seulement 57%. La rougeole relève de l'infection bénigne si ses symptômes comme la fièvre et la toux sont traités à temps. Sinon, des maladies opportunistes - infections respiratoires ou diarrhées - profitent de la fragilité des malades. A Madagascar, où la moitié (47%) des enfants de moins de 5 ans souffre de malnutrition chronique, elles font des ravages. "Il est souvent dit que la malnutrition fait le lit de la rougeole", confirme le Dr Sodjinou. Le service de pédiatrie de l'hôpital militaire d'Antsiranana, au nord d'Anivorano, déborde d'enfants malnutris. Infusion de bouse de vache "Normalement, nous ne traitons ici qu'un cas de rougeole tous les deux mois", note son chef, le Dr Ravohavy Setriny Mahatsangy, "depuis décembre nous en sommes déjà à 444". Au banc des accusés, il cite "la promiscuité sociale, qui facilite la propagation de la maladie, le refus de se faire soigner dans un hôpital et les réticences à la vaccination". L'histoire de la plupart de ses patients illustre parfaitement les effets de ce cocktail dévastateur. Voici par exemple Marie Lydia Zafisoa, 8 ans. "Sa mère a d'abord eu recours au tradipraticien qui a prescrit six bains par jour", s'attriste la tante de la victime, Bana Tombo. Faute de résultat, le père de la fillette l'a finalement conduite au centre de soins. "C'était trop tard, elle est décédée au cours de son transport", poursuit la tante. Le petit Adriano Luc Rakototsioharana, 7 mois, a eu plus de chance. Sa grand-mère Catherine a elle aussi épuisé tous les recours de la médecine traditionnelle avant de l'amener à l'hôpital. Très affaibli, il a survécu de justesse. Mais la cinquantenaire n'en démord pas. "Pour la rougeole, il faut faire une infusion de bouse de vache pour inhalation ou une tisane d'écorce de l'arbre lazalaza", assène-t-elle, inflexible, "ces remèdes ont fait leur preuve". Mentalités Les médecins l'avouent volontiers, ces certitudes compliquent singulièrement leur tâche. "On fait avec et on tente de les comprendre, c'est la culture", sourit le Dr Ravohavy, "changer la mentalité de la famille s'avère bien plus difficile que de traiter la rougeole". La frustration du corps médical se révèle d'autant plus grande que l'Etat malgache offre gratuitement la plupart des traitements contre les effets de la rougeole. "Mais la population préfère les tradipraticiens, qui conseillent souvent de refuser l'hospitalisation", déplore le représentant local du ministère de la Santé, le Dr Said Borohany, "et la majorité des villages se trouvent à des heures de route du plus proche centre de santé de base". Reste la vaccination. A Madagascar, elle a longtemps péché par manque de moyens. Jusque-là, le plan local ne consistait qu'en une seule dose, alors que l'OMS en recommande deux. L'agence onusienne estime à 5,6 millions le nombre de doses nécessaires pour enrayer l'épidémie actuelle. Mais il manque encore 1,6 million de dollars pour boucler le budget de l'opération, estimé à 11,2 millions. Fraîchement élu, le président malgache Andry Rajoelina a promis la vaccination de tous les enfants de 6 mois à 9 ans. "Notre objectif est d'éradiquer la rougeole", a-t-il claironné. Le combat s'annonce long et difficile. "Madagascar a mis en place une opération de vaccination de routine", se félicite le représentant de l'OMS, "mais cela reste insuffisant, surtout pour cibler les endroits très reculés du pays".
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

JOURNEE DE LA FEMME8/3/2019

Journée de la femme : Bao Andriamanjato, première femme ingénieure en Afrique. #Femmes #malagasy 💪🇲🇬
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

PATRIMOINE MALGACHE INSCRIT A L' UNESCO3/3/2019
Article paru dans Midi Madagasikara

Tour d’horizon des patrimoines malgaches à l’Unesco Redaction Midi Madagasikara 20 février 2019 3 Comments Jacaranda Si la colline royale d’Ambohimanga trône depuis plus d’une vingtaine d’années sur la liste des patrimoines classés et reconnus par l’Unesco, d’autres semblent être oubliés. Pourtant, le pays possède en tout trois sites inscrits au patrimoine mondial et sept autres sur la liste indicative. Sites inscrits : La colline sacrée d’Ambohimanga recèle aussi d’une architecture unique.

Selon l’Unesco, la particularité de ce patrimoine naturel réside dans le fait qu’il « reflète l’histoire géologique de l’île : en raison de sa séparation des autres masses terrestres il y a plus de 60 millions d’années, Madagascar abrite une flore et une faune qui ont évolué isolément. Inscrites pour leur importance tant pour les processus écologiques que biologiques, les forêts humides le sont également pour leur biodiversité et les espèces menacées qu’elles hébergent, notamment pour les primates et les lémuriens ». En d’autres termes, les forêts humides de l’Antsinanana sont les témoins du démantèlement du Gondwana. Qui aurait selon des mythes et des hypothèses scientifiques : la lémurie. Un continent oublié. Quoi qu’il en soit, ce site représente une banque d’informations énormes pour raconter l’histoire de la faune et flore malgache. Sans oublier qu’elle peut aussi en révéler sur celle d’une grande partie de la terre. Par exemple, les amphibiens de Ranomafana peuvent prévenir des changements climatiques des années à l’avance. Lieux mystérieux, les « Tsingy » de Bemaraha se trouvent en haut du podium des sites les plus visités de Madagascar.

Réserve naturelle intégrale du « Tsingy » de Bemaraha « Un paysage karstique et un massif calcaire fortement déchiqueté avec son impressionnant tsingy , ou « forêt » d’éperons calcaires, la gorge spectaculaire de la rivière Manambolo, des collines ondulantes et des pics élevés composent le relief de la réserve naturelle de Bemaraha, où des forêts intactes, des lacs et des mangroves servent d’habitat à des espèces d’oiseaux rares et menacées et des lémuriens ». Ce beau tableau cache cependant une triste réalité. Au mois d’août 2018, ce patrimoine inscrit en 1990, a été secoué par des crises au niveau de la population de base. Avec environ 15 000 entrées par an, les villages et communes alentours sont restés presque les mêmes. Raison pour laquelle, le maire de Bekopaka, Francklin Miandrizoky, a réalisé des actions d’envergure pour alerter les autorités. Il faut savoir que les sites et parcs naturels de la Grande Île sont gérés par la « Madagascar National Park » (MNP). De ces remous, des projets d’installation d’infrastructures ont été promis jusqu’en 2020. Encadré 2 : Avantages d’être inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco Selon les spécialistes en sauvegarde du patrimoine, au moins dix raisons poussent les pays à inscrire leurs sites historiques ou naturels dans le patrimoine de l’Unesco. La première reste l’avantage touristique pour des pays comme Madagascar dont l’économie se base sur les visiteurs venus de l’étranger. Cependant, les sites classés peuvent parfois léser les populations de base. Par exemple, l’Etat a sorti une interdiction de pratiquer les rituels ancestraux sur les lieux de cérémonie. Ce qui a parfois causé la frustration des locaux et des Malgaches qui considèrent ce lieu comme sacré. Maminirina Rado
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

ANNIVERSAIRE1/3/2019

Mirado, le chanteur de charme, célèbre ses dix ans de scène : https://www.youtube.com/watch?v=jGo-tFgSaO8
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

CINEMA20/2/2019

.............................................................................................................................................................................................................................................................................................Projections en février PERPIGNAN (66) - Cinéma Castillet ven.15 février, 19:30 PANTIN (93) - Ciné 104 ven. 22 février, 20:00 en présence du réalisateur, avec l'association MIANDRA.........................................................................................................................................
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

RESTAURANT20/2/2019

Un restaurant malgache à petit prix (environ 15 € tout compris) à Paris https://www.lafourchette.com/restaurant/marianina/45972
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

DESSIN ANIME16/2/2019

Meva sy ny tafika maitso (Meva et la brigade verte) un dessin animé écologique en version originale sous titrée en français : https://www.madablog.com/malagasy-manabe-dessins-animes-tafika-maintso-mahatsiraviana/
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

FAITS -DIVERS14/2/2019

Le corps de l'étudiante malgache disparue retrouvé : dotiana étudiait à l’université de Nanterre. Son cousin avait signalé début janvier sa disparition au commissariat de Rueil-Malmaison où elle habite. DR Andotiana, 23 ans, n’avait pas donné signe de vie depuis le 8 janvier. Son corps a été repêché dans le fleuve, à Bougival dans les Yvelines. Le corps de la jeune étudiante de Nanterre (Hauts-de-Seine) d’origine malgache a été retrouvé dans la Seine à Bougival (Yvelines) le 4 février dernier. Son père et son beau-père, venus de Madagascar le 31 janvier, n’ont appris la nouvelle que ce mercredi en fin d’après-midi. Il a en effet fallu dix jours aux enquêteurs pour confirmer son identité. Andotiana n’avait plus donné signe de vie depuis le 8 janvier dernier. La dernière fois que ses proches avaient eu de ses nouvelles, elle était dans son appartement à Rueil-Malmaison. L’autopsie a conclu à une mort par noyade. Le suicide est l’hypothèse privilégiée de la brigade de recherche des personnes disparues, en charge de l’enquête. Le journal intime retrouvé dans sa chambre laisse penser que la jeune étudiante était déprimée. Une bouteille de tequila à moitié vide avait par ailleurs été découverte chez elle. Les parents d’Andotiana, qui ont du mal à croire à cette thèse, souhaitent avoir accès au journal de leur fille. Mobilisation sans relâche de ses proches Ce mercredi encore, son père que nous avons rencontré ne pouvait se résigner au pire et souhaitait retrouver sa fille unique « dans les meilleurs délais ». Ses proches avaient ouvert une page Facebook avec son signalement dans l’espoir de la retrouver. Différentes personnes avaient cru l’apercevoir à Evry (Essonne) puis à la station Châtelet-les-Halles à Paris. - Andotiana ne se serait pas éloignée de Rueil-Malmaison. DR Mais il semble plus vraisemblable que la jeune fille n’ait jamais quitté Rueil-Malmaison où sa géolocalisation grâce à la synchronisation de son compte Google avec celui de son copain - s’était arrêtée près de la piscine de la commune, située au bord du fleuve. Elle avait eu son bac à 13 ans Andotiana était arrivée en France en octobre 2016 pour étudier la sociologie à la faculté de Nanterre. Elle n’avait pas revu sa famille depuis lors. Elle était en contact permanent avec eux et ne leur avait pas fait part de difficultés particulières. Elle parlait chaque soir à son petit copain, lui aussi resté à Madagascar. Son beau-père la décrivait comme une jeune fille « fragile et peureuse ». C’était une enfant surdouée qui avait eu son bac à 13 ans. Elle avait étudié les sciences politiques avant de se passionner pour la démographie. La dernière fois qu’elle avait vu son cousin et son amie, c’était pour les fêtes de fin d’année. Elle leur avait semblé heureuse.
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

CINEMA SUITE5/2/2019

bande annonce de Fahavalo 1947 https://la1ere.francetvinfo.fr/fahavalo-madagascar-1947-massacre-oublie-674907.html
(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

CINEMA28/1/2019

> Voir la bande-annonce Au cinéma Espace Saint-Michel - Paris 5ème 7 place Saint-Michel 75005 Paris (M°Saint-Michel, RER Cluny-la-Sorbonne) séances tous les jours 13:10 14:50 16:30 20:00 21:40 les soirées-débats mercredi 30 janv. et lundi 4 février 20:00 avec l'équipe du film vendredi 1 février 20:00 avec l'association Mémoires de Madagascar d'autres débats à suivre avec Audrey Pulvar, les Amis du Monde diplomatique, l'association Survie... Cinéchèque, cartes Pass et UGC illimitées acceptés, pas de CB TARIFS >> Plein = 8 Euros >> Réduit = 6,50 Euros (étudiants - sans-emplois - familles nombreuses - + de 60 ans) Tarif réduit pour tous : le dimanche à la dernière séance Aucun tarif réduit : le vendredi à partir de 18h, le week-end, les jours fériés et veilles de fêtes La Pléiade - Cachan (94) mardi 5 février 20:30 projection suivie d'un débat avec l'équipe du film Le Méliès - Saint-Etienne (42) jeudi 7 février 20:30 projection suivie d'un débat avec la réalisatrice et l'association Cultures d'Afrique vendredi 8 à 16h40 lundi 11 à 13h50 mardi 12 à 16h mercredi 13 à 16h15 Eden Studio - Briançon (05) samedi 9 février 18:30 projection suivie d'un débat avec la réalisatrice et l'association Les Toiles filantes Majestic Bastille - Paris 11ème dimanche 17 février 11:00 projection dans le cadre de Ciné Droits de l'homme avec la Ligue des Droits de l'Homme, suivie d'un débat avec la réalisatrice et Gilles Manceron, historien Prochainement Marseille, Bordeaux, Nantes, Castelmaurou, Toulouse, Lyon, Sainte-Foy-les-Lyon... Toutes les séances sont ajoutées sur le site du film au fur et à mesure https://fahavalo-film.com/projections​ Venez nombreux dès le 30 ! N'hésitez pas à partager ce message ! Pas de projection prévue chez vous ? Réclamez le film à votre cinéma ! Et contactez-nous...

(Posted by ravinala971)
0 Commentaires | Lien Permanent

Page 1 of 85
Précédent | Suivant

Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran petites annonces jeux de fille gratuit