BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : OUI, C' ETAIT MIEUX AVANT12/10/2015

 

  Au nom d'un soit-disant progrès, d'aucuns refusent de reconnaitre que OUI, C' ETAIT MIEUX AVANT. Et pourtant, certaines valeurs d' hier reviennent au goût du jour par efficacité. La dictée quotidienne sera probablement au programme de classes primaires à la rentrée prochaine, nombre d'élèves et même d'étudiants étant incapables d'écrire un texte court qui ne soit pas truffé de fautes d'orthographe.

 On peut d'ailleurs constater que bien des français ont la nostalgie d'hier. Il est piquant de voir que c'est sur Facebook, symbole de la société virtuelle, que l'on trouve un groupe à succès  intitulé Souvenirs des années 1950 à 1965 où ses membres déposent des photographies de cette époque, familiales ou sociétales comme des reproductions de 2 CV ou d'intérieurs de cuisine en formica.

 Alain Paucard, dont les fidèles lecteurs de ce blog  connaissent le regard lucide qu'il pose sur la société d'aujourd'hui, rappelle les destructions opérées au nom du modernisme. Comme Georges Brassens dans Tempête dans un bénitier, il remarque que la religion qui était partie intégrante de la vie de nos parents, même athées, n'est plus célébrée que quasi clandestinement. Plus de défilés de communiants sur le parvis des églises au printemps mais des messes en français ayant perdu tout leur mystère. La civilisation judéo-chrétienne a du plomb dans l'aile.

 Le nouveu culte en vigueur est celui de la télé réalité sur plusieurs faisceaux en même temps. Et dire qu'au temps de la chaîne unique, la France entière se passionnait pour L' Homme du XXème siècle !

 Georges Brassens, déjà cité, chanterait-il encore La complainte des filles de joie, la prostitution traditionnelle et artisanale ayant été supplantée par les réseaux de la mondialisation mafieuse avec sa cohorte de vicitmes transformées en morceaux de viande pour coit triste ?

 Architecture, sport, libertés individuelles, tout fout le camp comme le café de Madame du Barry et le nouvel essai d' Alain Paucard devrait être décrété d'utilité publique tant il ouvre les yeux de ceux qui refusent de voir.

 OUI, C' ETAIT MIEUX AVANT d' Alain Paucard éditions Jean Cyrille Godefroy 118 pages 12 €

 Retrouvez A L' ECOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)


Article 1103 of 4498
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces