BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

ROGER NIMIER TRAFIQUANT D'INSOLENCE14/3/2007

 En 1989, Olivier Frébourg obtenait le prix des deux magots pour un ouvrage intitulé ROGER NIMIER trafiquant d'insolence. Ce livre vient, et c'est heureux, d'être réédité dans la petite vermillon, l'excellente collection de poche des éditions de la Table Ronde.

 Si bien des auteurs du vingtième siècle ont connu une traversée du désert après leur mort (Pierre Benoit, Paul Morand et bien d'autres), tel n'a jamais été le cas de Roger Nimier, tout comme un autre auteur qui lui avait consacré un essai, Marcel Aymé.

 Mais qui était Nimier ? Un post fasciste ? Un monarchiste ? Un dandy provocateur ? Ce descendant de corsaires bretons faisant également sonner une ascendance picarde, comme aimait à le dire son ami Antoine Blondin fut surtout un homme libre, libre de ses opinions, libre de ses amitiés. Ce fut un être entier détestant la tiédeur, les rad socs d'avant guerre et les centristes.Que dirait-il face à la classe politique contemporaine ? On aimerait avoir son avis comme celui d'un Louis Ferdinand Céline.Lecteur dans sa jeunesse de Boutang, Gaxotte, Dumas et du cardinal de Retz, il rêve de devenir écrivain. Son adolescence se passera dans la France de l'occupation. En mars 1945, alors qu'il n'a pas vingt ans, il s'engage au deuxième hussard. Son service militaire durera trois mois.

 C'est en 1948 que paraitra son premier livre, "les épées", bréviaire de l'insolence civilisée.  En 1950, il publie "le hussard bleu", un an d'ailleurs avant que Giono ne sorte "le hussard sur le toit" Résumer ce roman haut en couleurs est une gageure que je me garderai de tenir. Signalons néanmoins pour ceux qui  ne l'ont pas lu que le cuirassier Louis Ferdinand Céline y apparait sous le nom de casse pompon. Et ce n'est probablement pas un hasard si Jacques Brel a intitulé une de ses chansons peu connue "caporal casse pompon.N'oublions pas sa participation  à la revue "la Table Ronde" qui comptait des signatures telles que celles de Chardonne, Camus, Jouhandeau, Montherlant, Michel Déon. On peut être en plus mauvaise compagnie.

 Je ne reviendrai pas sur la création du groupe des hussards dont il fut l'écrivain emblématique. L'ouvrage d'Olivier Frébourg en parle avec talent tout comme il "dissèque" l'âme et la personnalité de Roger Nimier.

 Ce court ouvrage a deux immenses qualités : donner envie à ceux qui aimaient déjà Nimier de le relire et permettre aux nouveaux lecteurs de découvrir un personnage fascinant dont l'oeuvre les marquera à jamais.

ROGER NIMIER Trafiquant d'insolence d'Olivier Frébourg Editions de la Table Ronde  collection la petite vermillon 171 pages 7 euros

 

Chaque mercredi à 18 h 30 (rediifusion le vendredi à midi) retrouvez "A l'écoute des livres" sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) dans toute la Guadeloupe continentale et dans les îles du nord.


Article 4609 of 4618
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces