BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : CALVIN HERAUT DE DIEU7/2/2009

 

 C'est il y aura bientôt cinq cents ans, le 10 jullet 1509, qu'est né à Noyon l'un des principaux théologiens du protestantisme à qui Eric Denimal vient de consacrer un livre intitulé CALVIN HERAUT DE DIEU.

 Son père, Gérard Cauvin (patronyme exact de la famille), était notaire épiscopal. Sa mère, Jeanne, mourut   après avoir mis au monde six enfants alors que Jean était encore enfant.  Gérard Cauvin décela dans son fils des qualités pour les études et l'envoya chez un parent à Paris où l'adolescent, âgé de quatorze ans, arriva. Il eut la chance d'avoir parmi ses professeurs, Mathurin Cordier. Celui-ci professait, avant Montaigne qui ne naîtrait que quelques années plus tard, qu'il fallait mieux avoir une tête bien faite qu'une tête bien pleine. Jean continua ses études à Montaigu, dans un établissement à la discipline sévère avant de retourner à Paris dans ce qui n'était pas encore le Collège de France où il eût comme condisciples Ignace de Loyola et François Rabelais. Il est à noter que l'on décrit souvent Calvin comme un personnage triste et solitaire. Le nombre important de ses amis et leur fidélité infirment cette assertion.

 Son père s'éloigna du clergé catholique lorsque, dans les années 1520, une épidémie de peste fit des milliers de morts. Il reprocha aux dignitaires de l'église noyonnaise de partir s'enfermer dans des monastères et d' administrer l'extrême-onction à distance, loin des malades, au lieu de les assister. Peu avant sa mort, il sera excommunié et il faudra payer l'église pour lever cet interdit et pouvoir l'ensevelir près de son épouse.

 Jean Calvin (il avait maintenat pris ce nom) s'intéressa aux écrits d'auteurs mis à l'index ou pourchassés comme réformateurs. Il inspira largement un texte que son ami Nicolas Cop, nouveau recteur à l'université de Paris, prononça en 1533 à la Toussaint à l' église des Mathurins. Il prêcha ce jour là la pauvreté, sans une allusion aux "bonnes oeuvres" que chacun devait verser au clergé, ou plutôt en indiquant que ce n'était pas elles qui ouvraient les portes du Paradis.Il affirma qu'il était plus important de plaire à Dieu, qu'aux hommes. En revanche, pas un mot sur Marie la mère de Jésus. Le scandale fut énorme. Si les étudiants appaludirent frénétiquement le discours, prêtres et moines crièrent au scandale et Nicolas Cop, tout comme Jean, durent fuir Paris.

 On peut considérer que c'est à ce moment là que Jean Calvin est devenu le réformateur ,que l'on connaît. Eric Denimal, au cours des 325 pages de sa biographie, retrace brillamment son parcours qui l'emmènera à Genève où il pourra se consacrer à son oeuvre jusqu'à la fin de ses jours.

 Découvrez cette étude précise et, n'ayons pas peur de le dire, enthousiaste, d'une des figures essentielles du protestantisme qui a marqué de son empreinte l'histoire du christianisme.

CALVIN HERAUT DE DIEU  d' Eric Denimal  Presses de la Renaissance  325 pages  18,80 €

 Retrouvez chaque mercredi à 18h30 A L' ECOUTE DES LIVRES sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)


Article 3619 of 4315
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces