annuaire blog mizikgranmoun | Blog
   BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager



mizikgranmoun Accueil | Profil | Archives | Amis
conplément de l'émission mizik gran moun diffusé sur radio massabielle (pointe à pitre) biographies de chanteurs créoles et métropolitains

FERMETURE DEFINITIVE8/2/2009

 

Le site de l'émission MIZIK GRAN MOUN n'ayant pas réussi à trouver son public ferme définitivement.

Les lecteurs qui le consultaient parfois sont invités à visiter régulièrement www.bloghotel.org/alecoutedeslivres/ le site de l'émission littéraire du mercredi sur Radio Massabielle.

0 Commentaires | Lien Permanent

L'artiste du jour : FRANCIS LEMARQUE2/1/2009

 

  S'il existe un artiste représentant le Paris disparu, celui de la contestation, des petits métiers et du bal musette, c'est bien FRANCIS LEMARQUE. de son vrai nom Natan Korb, Francis Lemarque est né le 21 novembre 1917, rue de Lappe, là où l'accordéon était le roi ! Avant guerre, il débute dan la chanson en duo avec son frère Maurice et rencontre Prévert et Kosma. Mobilisé en qualité de musicien, il reprend dès 1944 une carrière de parolier dès 1944 et fait la connaissance du jeune Yves Montand pour qui il va écrire des succès inoubliables comme "Bal petit bal" et "A Paris" connu dans le monde entier. Francis Lemarque signera aussi des musiques de films come "le cave se rebiffe", "les vieux de la vieille" ou ""comme un soldat".  Francis Lemarque a chanté presque jusqu'à son dernier jour et nousa  quitté le 20 avril 2002.

 Si ses engagements politiques, en faveur du PCF peuvent être contestés, il est indéniable qu'avec des titres comme "Marjolaine" ou "le petit cordonnier", Francis Lemarque est entré dans la mémoire de la chanson française.

Chaque dimanche à 17 heures, retrouvez la chanson d'hier et d'aujourd'hui sur Radio Massabielle (97.8 Mhz  et 101.8 Mhz) avec MIZIK GRAN MOUN

 

0 Commentaires | Lien Permanent

L'artiste du jour : EDDY MITCHELL9/11/2008

 

 S'il y a en France un véritable rocker, c'est indéniablement "Shmoll", Mr Eddy Mitchell. Né en 1942 à Bellville (qu'il a chanté dans Nahville ou Belleville"), de son vrai nom Claude Moine, Eddy Mitchelle a monté son premier groupe de rock à 14 ans. En 1961, son second groupe, le Five Rocks est rebaptisé par son producteur Eddie Barclay Les chaussettes noires pour les besoins d'un contrat publicitaire. Plusieurs succès toujours visibles sur scopitones comme "Daniela".

 Puis c'est la parenthèse du service militaire et, dès sa libération Eddy Mitchell commence une carrière en solo. Contrairement à un Johnny Halliday qui suivra toutes les modes sans les précéder, Eddy Mitchell est toujours resté fidèle au rock.

 Sa deuxième passion : le cinéma américain des années cinquante lui a fait présenter à la télévision l'émission "la derni_re séance". Sa propre carrière au cinéma, après quelques petits rôles, a réellement commencé en 1981 avec Coup de Torchon de Bertrand Tavernier. Il a joué à plusieurs reprises dans des réalisations de Jea-Pierre Mocky et continue à alterner chansons et cinéma pour notre plus grand bonheur. Un détail en passant : Fortement myope, Eddy Mitchell n'a jamais passé son^permis de conduire.

MIZIK GRAN MOUN chaque dimanche à 17 heures sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)

0 Commentaires | Lien Permanent

L' artiste de la semaine : DARIO MORENO25/10/2008

 

  Né le 3 avril 1921 à Izmir, Dario Moreno était de mère mexicaine et de père turc. Très jeune il chante dans la synagogue de sa ville natale. Sa voix de ténor lui vaur le succès. Il quitte la Turquie pour une tournée avec un orchestre américain. En 1948, il découvre Paris et commence à chanter dans les cabarets des titres de Gibert Bécaud et Charles Aznavour (Mé Qué, Quand tu danses). En 1958 il obtient le grand prix du disque de ,France. Il multiplie les succès : Si tu vas à Rio, La Marmite, Tout l'amour que j'ai pour toi. Sa rondeur, son exubérance le rendent populaire. Il joue dans des films divers : des comédies (Voulez vous danser avec moi, Oh que Mambo) mais aussi dans des films plus sérieux : Le salaire de la  peur, de Georges Clouzot ou La femme et le pantin de Julien Duvivier.

 Sur scène il chante l'air du brésilien de "La vie parisienne" d' Offenbach.

 Il joue avec Jacques Brel dans l' Homme de La Mancha. Succès immense ! Alors que ce spectacle devait être repris, il meurt le 1er décembre 1968 d'un infarctus dans son pays natal.

 Retrouvez MIZIK GRAN MOUN le dimanche à 17 heures sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz).

0 Commentaires | Lien Permanent

Il y a trente ans : JACQUES BREL19/10/2008

 

  Les radios et télévisions l'ont rappelé ces jours derniers : Jacques Brel est mort il y a trente ans le 9 octobre 1978. Que dire de cet artiste qui n'ait été déjà dit ? Rappelons simplement qu'il est né le 8 avril 1929 dans la banlieue bruxelloise dans une famille bourgeoise. Son père était propriétaire d'une cartonnerie et souhaitait que son fils Jacques lui succède. Celui-ci hésita entre l'élevage de volailles et la chanson et, pour notre plus grand bonheur, choisit la seconde option.

 Il "monta" à Paris et enregistra son premier disque en 1953

 Malgré le soutien de Jacques Canetti, découvreur de talents et des passages aux "Trois Baudets", célèbre cabaret de l'époque, il connut la galère. Ses premières chansons étaient empreintes de l'éducation catholique familiale et Georges Brassens le surnommait gentiment "L'abbé Brel". Son talent finit par éclater et il est quasi impossible de citer ses textes légendaires qui sont toujours dans les mémoires. Bornons nous à citer "Ces gens là", "Amsterdam" ou "Les Vieux".

 Le drame de jacques Brel fut le trac : avant d'entrer sur scène, il était littéralement malade et vomissait. Aussi, fit-il sa tournée d'adieu en 1967. Une autre carrière, entamée avec "Les risques du métier" commença  au cinéma. "L' 'aventure c'est l'aventure" (sur le tournage duquel il rencontra sa dernière compagne Maddy), "L'emmerdeur", "Mon oncle Benjamin", sans oublier au théâtre "L'homme de la Mancha". Départ en bateau, dernière escale aux Marquises où il posera son sac. Un dernier disque peu de temps avant sa disparition avec un texte pamphlet intitulé "Les F" où il règle ses comptes avec les flamands "nazis pendant les guerres, catholiques entre-elles".

 Brel est venu mourir à Paris et repose aujourd'hui aux Marquises près du peintre Paul Gauguin.

MIZIK GRAN MOUN chaque dimanche à 17 heures sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)

0 Commentaires | Lien Permanent

Page 1 of 7
Précédent | Suivant