BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager

LE BLOG DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE

• 4/2/2006 - 1931 Staline et la construction du socialisme



4 février 1931

STALINE
ET LA CONSTRUCTION DU SOCIALISME
LE PLAN QUINQUENNAL EN QUATRE ANS

Discours de Joseph Staline publié dans "Les questions du léninisme"
Moscou en 1931.

«Notre tâche est de prendre nous-mêmes possession de la technique, de devenir nous-même les maîtres de la besogne. Là, seulement, est la garantie que nos plans seront entièrement exécutés, et la direction unique réalisée. Certes, ce n'est pas facile, mais c'est parfaitement réalisable. La science, l'expérience technique, le savoir, tout cela s'acquiert. Aujourd'hui on ne les a pas, demain on les aura. L'essentiel, ici, c'est d'avoir le désir ardent, bolchevik, de se rendre maître de la science de la production. Il suffit de le désirer ardemment pour pouvoir tout obtenir, tout surmonter.
   
On demande parfois s'il ne serait pas possible de ralentir un peu les rythmes. Non, ce n'est pas possible, camarades ! Il n'est pas possible de réduire les rythmes ! Au contraire, dans le mesure de nos forces et de nos possibilités, il faut les augmenter. C'est ce que nous imposent nos obligations envers les ouvriers et les paysans de l'URSS. C'est ce que nous imposent nos obligations envers la classe ouvrière du monde entier.

Freiner les rythmes, cela signifie retarder. Mais les retardataires se font battre. Et nous, nous ne voulons pas être battus. Non, nous ne le voulons pas ! L'histoire de l'ancienne Russie consistait, entre autres, en ce que la Russie était continuellement battue à cause de son retard. Battue par les khans mongols. Battue par les beys turcs. Battue par les féodaux suédois. Battue par les seigneurs polono-lituaniens. Battue par les capitalistes franco-anglais. Battue par les barons japonais. Battue par tout le monde, —pour son retard. Pour son retard militaire, pour son retard industriel, pour son retard politique, pour son retard culturel, pour son retard agricole. On la battait parce que cela rapportait et qu'on pouvait le faire impunément… Car telle est le loi des exploiteurs : battre les retardataires et les faibles. Loi de la jungle sous le capitalisme. Tu es en retard, tu es faible, donc tu as tort, par conséquent l'on peut te battre et t'asservir. Tu es puissant, donc tu as raison, et par conséquent tu es à craindre.

Voilà pourquoi il ne nous est plus permis de retarder. Dans le passé, nous n'avions pas et nous ne pouvions avoir de patrie. Mais maintenant que nous avons renversé le capitalisme et que le pouvoir est entre nos mains, dans les mains du peuple, nous avons une patrie et nous défendrons son indépendance. (…) Nous retardons de cinquante à cent ans sur les pays avancés. Nous devons parcourir cette distance en dix ans. Ou nous le ferons ou nous serons broyés.

Voilà ce que nous dictent nos obligations envers les  ouvriers et les paysans de l'URSS.»





:: Envoyer à un Ami!

A Propos

Histoire des révolutions du XXè siècle. Révolutions. Totalitarismes. Décolonisation. Transformations sociales et culturelles

Liens

Accueil
Voir mon profil
Archives
Email Moi


Historic
Mapero
Baroque et Rococo
Wodka
Des Cartes
La route des fresques
Michelet
Sfumato
Article 50 sur 59
Précédent | Suivant