BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : LES CINEMAS DE MADAGASCAR29/11/2009

 

  Y a t-il un cinéma malgache ? Certainement ! Pour s'en convaincre, il suffit de voir le nombre impressionnant de clips musicaux produits chaque année dans la Grande Île. Nombre de ceux-ci, ainsi que quelques dessins animés locaux, peuvent être trouvés sur le site www.bloghotel.org/ravinala971/ Mais des longs métrages plus ambitieux sont réalisés depuis des décennies et c'est que que nous propose de découvrir Karine Blanchon dans son ouvrage LES CINEMAS DE MADAGASCAR (1937-2007). Dès les années trente, un français, Léon Poirier, tourna un film ayant pour décor Madagascar mais ce fut un échec. Néanmoins, l' île servit de décor à des productions européennes comme "La Bigorne", interprétée par François Périer, Jean Lefèvre et Jean Carmet, avec le concours de figurants malgaches. Mais ce qui est intéressant est de découvrir les productions locales. Malgré des moyens financiers souvent dérisoires, des réalisateurs proposent des longs métrages de qualité. Certains sont basés sur des légendes, comme "quand les étoiles rencontrent la mer", de Raymond Rajoanarivelo, dernière production tournée en 35 mm, reprenant le mythe des enfants maudits car nés le jour d'une éclipse de soleil,. Autre réalisateur, Laza représente la "nouvelle vague" du cinéma malgache et se réfère à Orson Welles et son chef d'oeuvre "Citizen Kane. Le tournage de films politiques est, selon le régime en place du moment, en but à la censure. Se référant aux évènements sanglants de 1947, Ignace Solo Randrasana a subi des pressions  alors que l'idéologie socialiste était en vigueur et il dut accepter à contre-coeur des concessions pour tourner son film intitulé Ilo tsy very.

 Dans l'étude de Karine Bianchon, nous découvrons l' opposition entre le cinéma "citadin" d' Antananarivo la capitale et les films des provinces dont les sujets et préoccupations sont autres. Ainsi, nombre de films "provinciaux" ont pour thème les vols de zébus, cet animal étant le symbole de l'économie et de la richesse malgache.

 Faites grâce à cet ouvrage connaissance avec un cinéma hélas trop peu connu en occident mais qui mérite de l'être davantage, d'autant que les dvd de certaines de ces productions sont disponibles sur certains sites internet spécialisés.

 LES CINEMAS DE MADAGASCAR (1937-2007) de Karine Blanchon  L' Harmattan  222 pages  22 €

Retrouvez A L' ECOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)


Article 3493 of 4498
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces