BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : MEMOIRE CAVALIERE de Philippe Noiret4/4/2007

 

  Les mémoires d'acteurs et de chanteurs n'ont en général qu'un intérêt relatif. Ecrits généralement par un nègre spécialisé dans les autobiographies, ils ne révèlent rien d'intéressant. A quoi bon savoir que Machinchouette, qui a obtenu deux disques d'or,  voulait être pompier quand il était enfant. Mais avec Monsieur Philippe Noiret, disparu en novembre dernier, nous entrons dans une autre catégorie et c'est pourquoi, après avoir chroniqué ce livre sur les ondes de Radio Massabielle (97.8Mhz et 101.8 Mhz), il se doit d'être à l'honneur sur le site de l'émission "a l'écoute des livres".

 Car ce comédien, lui  ne s'est pas contenté de tourné quelques films à succès. Il a commencé sa carrière au théâtre en 1951 et a rapidement rejoint l'illustre TNP de Jean Vilar. Des rôles muets, il est passé aux classiques du répertoire ainsi qu'aux modernes de son temps (Gide, Bretch). Il a cotoyé Gérard Philipe, Maria Casarès et tous les membres de cette troupe menée par un génie du théâtre. Le cinéma lui a fait un premier clin d'oeil en 1955 avec "la Pointe courte" d'Agnès Varda. Après un passage par le cabaret en compagnie de Jean-Pierre Darras, il enchaînera les prestations devant la caméra avant de connaître la consécration en 1966 avec "la Vie de château", de Jean Paul Rappeneau. On ne compte plus ensuite le nombre de films devenus des classiques qu'il a marqué de sa présence : Alexandre le bienheureux, le Vieux fusil, les Ripoux, Coup de torchon. Ce n'est qu'en 1997 qu'il revint au théâtre avec "les Côtelettes" de Bertrand Blier. L'auteur de ses lignes eût le privilège d'assister à l'époque à une de ses représentations au Théâtre de la Porte Saint Martin.

   Noiret ne se contente pas de faire défiler sa carrière. Il parle de sa vie, simple, loin des soirées artificielles du show biz, de la femme de toute une vie, la comédienne Monique Chaumette, de ses amis Jean Pierre Marielle et Jean Rochefort, de sa passion pour les chevaux ou les chaussures sur mesure. Rien d'exibitionniste dans ces mémoires mais une grande pudeur que l'on ressentait en entendant Philippe Noiret dans un des rares entretiens télévisés qu'il accordait. Ce livre, il a trravaillé dessus jusqu'aux derniers jours précédant sa mort, quand il savait que la maladie avait gagné la partie. Et, en le refermant, on ne peut que regretter que des comédiens de cette trempe soient si rares.

MEMOIRE CAVALIERE de Philippe NOIRET   Robert Laffont  447 pages 21 euros.


Article 4498 of 4526
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces