BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : SOUVENIRS D'UN MARCHAND DE TABLEAUX3/6/2007

 

 

           Il est très agréable pour un lecteur, simple amateur d'art pictural, de cotoyer, durant plus de quatre cents pages des artistes tels que Degas, Renoir ou Manet. Si de plus, des écrivains comme Alfred Jarry et Octave Mirbeau sont de la partie, cette lecture est un enchantement.

 Ambroise Vollard (1866-1939), né à la Réunion, naquit dans une famille qui ne le prédisposait pas à priori à devenir marchand d'oeuvres d'art. Après un court passage à Montpellier, il "monta" à Paris et, après avoir fait ses premières armes chez un professionnel, s'installa à son compte, modestement dans un premier temps avant de devenir un des principaux exposants et découvreur de talents. De plus, cet amoureux de l'art avait un fort bon brin de plume et ses souvenirs, publiés pour la première fois en 1937, n'ont pas pris la moindre ride grace à un style alerte et plein d'humour.

      Son génie fut d'être un extraordinaire "limier", révélant des peintres considérés comme invendables et qui ont depuis fait la fortune de ceux ayant acheté leurs oeuvres. Vollard n'était pas un simple commerçant mais aussi un esthète et un humaniste, n'entretenant pas avec les artistes que des rapports mercantiles, non plus d'ailleurs avec certains de ses clients. Il devint l' ami de toutes les personnalités précitées et passa avec certains des semaines entières. Ses anecdotes sur les uns et les autres sont souvent hilarantes. Par exemple le Douanier Rousseau vint lui demander une attestation certifiant qu'il faisait des progrès en peinture afin d'amadouer son futur beau père. Certains chalands sont croqués férocement, comme ce couple dont le mari déclarant à sa femme devant un tableau de Van Gogh :

 - tu dis que les couleurs de mes tableaux font mal aux yeux. Que dis tu de celà, alors ?

 Les autorités académiques ne sont pas épargnées, tels ces organisateurs d' expositions officielles refusant horrifiés des tableaux devenus parmi les plus célèbres du monde.

 Même si la peinture n'est pas une de vos préoccupations essentielles, lisez ces mémoires brillants qui sont également une page de l'histoire de l'art des années 1880-1930.

SOUVENIRS D'UN MARCHAND DE TABLEAUX d'Ambroise Vollard  Albin Michel  427 pages 20 €


Article 4375 of 4446
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces