BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager



18/8/2014 - VOITURES MALGACHES

 

....

 

 




ANTANANARIVO, 17 août 2014 (AFP) - Objectif, produire 200 voitures par an ! Le rêve est tenace pour le petit atelier automobile malgache qui construit les "Karenjy", les seuls véhicules "Made in Madagascar", sans robots ni chaîne de montage.

Pour l'instant, l'usine produit à peine une douzaine de véhicules par an. Et le plus grand titre de gloire du constructeur est d'avoir transporté le pape Jean-Paul II dans l'un de ses modèles, lors de la visite du souverain pontife en 1989 dans la ville de Fianarantsoa (sud-est), berceau des Karenjy.

Mais un nouveau modèle 4x4 vient d'être présenté à la presse, la "Mazana II", qui espère bien se faire une petite place dans les gigantesques embouteillages d'Antananarivo, entre les européennes, les japonaises et autres voitures importées.

Comme ses devancières, elle n'a ni vitres électriques, ni GPS intégré, ni airbag. Son argument est la rusticité, et la facilité d'entretien et de réparation. Son design anguleux et massif la distingue très nettement de ses concurrentes étrangères aux courbes fluides.

Mais tous les espoirs du constructeur reposent sur elle. Son prix, dit-il, sera "très compétitif" et fera la différence, même si aucun chiffre n'a encore été avancé.

"C'est vrai que c'est une voiture rustique. Mais beaucoup de gens aiment ce design", affirme Patrick Fananontsoa, propriétaire avec son frère d'une "Mazana I" de première génération.



- Marre des voitures chinoises -

=================================



"Mon frère a voulu acheter une Mazana I car il en a marre des voitures chinoises. En plus, la Mazana I est à la fois moins chère (6.500 euros) et très efficace avec sa faible consommation de carburant. Mon frère a aussi voulu acheter cette Mazana I pour une question de patriotisme", poursuit ce jeune Malgache.

"Karenjy renaît de ses cendres après être resté dans le coma durant 15 ans", se félicite Luc Ronssin, un Français gérant de l'entreprise, qui espère porter à 200 véhicules par an d'ici 2017 la production de Mazana II.

Le chiffre paraît ridicule, mais il est à comparer avec le nombre de voitures importées dans l'île: 8.600 pour toute l'année 2013.

Karenjy ("Balade", en malgache) fut fondé en 1984, avec le soutien de l'Etat à l'époque, mais dut mettre la clef sous la porte en 1993, faute de moyens financiers.



- Entreprise solidaire et artisanale -

=======================================



Ce n'est qu'en 2008 qu'une "entreprise solidaire" franco-malgache, Le Relais, décida de ressusciter l'atelier pour reprendre la production et donner du travail à des personnes en difficulté.

Pas de robots ni de chaîne de montage: les voitures sont fabriquées à la main et chacun des 70 employés a sa spécialité. "Gagner de l'argent n'est pas le problème, la question est de savoir quoi faire avec pour un réel développement humain", assure Luc Ronssin.

Mais au moment où l'usine recommençait à produire quelques voitures en 2009, la crise politique frappa le pays, après le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina. La communauté internationale condamna ce coup d'Etat. Les aides et investissements se tarirent. Et le pays plongea dans une ère d'exclusion de la scène internationale et d'appauvrissement généralisé.

L'ordre constitutionnel est revenu depuis le début de l'année à Madagascar, mais plus de 90% des habitants du pays vivent toujours avec moins de 2 dollars par jour.

Pour l'heure, il est rare de croiser une ancienne Karenjy dans les gigantesques embouteillages d'Antananarivo, où roulent encore de très nombreuses 2CV ou 4L françaises. "Mais regardez bien, vous en trouverez quelques-unes", sourit Luc Ronssin, reconnaissant toutefois que "la plupart roulent en province, surtout à Fianarantsoa".


Commentaires ( 0 ) :: Lien Permanent


17/8/2014 - ARTICLE DE PRESSE

 

 

MADAGASCAR : DES AFFRONTEMENTS ENTRE GENDARMES ET VOLEURS DE ZEBUS FONT 15 MORTS

Le Monde.fr avec AFP |

Tradition villageoise, le vol de zébu a pris la dimension d'un trafic.

Des affrontements entre une bande armée de « Dahalos », les voleurs de zébus, et les forces de l'ordre, ont fait 15 morts, dont deux gendarmes, près d'Amboasary Sud, dans le sud-est de Madagascar, a annoncé dimanche 17 août la gendarmerie.

« Il y a eu deux cas de vol de bovidés » vendredi, a indiqué au cours d'une conférence de presse le chef d'état- major de la gendarmerie, le général Lumène Fidèle Rasolofo. Le premier vol, de 150 zébus, s'est déroulé en début de matinée dans le village de Tranomaro. Il a été perpétré par 80 Dahalos armés de fusil de chasse.

« Lors de la poursuite des Dahalos par la gendarmerie et les villageois, il y a eu un affrontement (...) et la mort de 13 Dahalos », a indiqué le général. Puis, à Mahaly, un second vol, de 300 zébus, a été commis. Les Dahalos, au nombre d'une centaine, étaient opposés à seulement six gendarmes qui ont appelé en renfort la brigade de Tsivory.

DE LA TRADITION AU TRAFIC

Mais avant d'arriver sur place, les gendarmes de Tsivory se sont retrouvés face aux Dahalos. Le commandant de brigade et son adjoint ont été tués, a indiqué le général.

Tradition villageoise, le vol de zébu, qui était un moyen pour les jeunes gens de prouver leur virilité, a pris la dimension d'un trafic. Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans les affrontements entre les forces de l'ordre et les Dahalos, conduits par l'insaisissable bandit Remenabila, héros romantique devenu ennemi public numéro un à Madagascar qui se terre avec ses hommes dans les zones inaccessibles du sud de la Grande Ile.

Le régime de transition dirigé par Andry Rajoelina avait déjà envoyé des forces spéciales sur place, en 2012, dans le cadre d'une opération dénommée « Tandroka » ou corne. Une autre opération, dénommée « Coup d'arrêt », a été menée cette année, de mai à juin, après l'élection président Hery Rajaonarimampianina.


Commentaires ( 0 ) :: Lien Permanent


16/8/2014 - EMISSION CULINAIRE

 

  Le jeudi 21 août sur France 5 à 20h40 (heure de métropole)et 20h40 (heure des Antilles) l'émission culinaire La Tournéee des Popotes sera consacrée à Madagascar, faisant étape à Antanarivo et sur l'île de Sainte Marie, aux côtés du chef malgache Johary, préparant des plats à base de riz,de brèdes et de zébu.


Commentaires ( 0 ) :: Lien Permanent


15/8/2014 - ZUMBA

 

 

Un peu de zumba gasy  ?

 

http://www.dailymotion.com/video/x1gpllo_jerry-marcoss-zumba-kawitry-gasy-2014-salegy-malagasy_music


Commentaires ( 0 ) :: Lien Permanent


11/8/2014 - VOL DE ZEBUS

 

 

 

Article paru dans Mediapart lundi 11 août

http://www.mediapart.fr/portfolios/madagascar-le-vol-de-zebus-vire-au-meurtre-de-masse


Commentaires ( 0 ) :: Lien Permanent


A Propos

association des malgaches et amis de madagascar en guadeloupe

Derniers Articles
Menu
Créer un Blog gratuit
Calendrier

Amis
Liens


Page 1 sur 101
Précédente | Suivante