BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager

LE BLOG DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE

• 5/2/2006 - 1947 - L'Idéologie de la Guerre Froide : discours de Jdanov

Posted sur LA GUERRE FROIDE


1947

 L'IDEOLOGIE DE GUERRE FROIDE

 

Discours prononcé par le soviétique Andreï Jdanov à la réunion constitutive du Kominform,
Sklarska Poreba, Pologne.



Plus nous nous éloignons de la fin de la guerre, et plus nettement apparaissent les deux principales directions de la politique internationale de l’après-guerre, correspondant à la disposition en deux camps principaux des forces politiques qui opèrent sur l’arène mondiale : le camp impérialiste et antidémocratique d’une part, et, d’autre part, le camp anti-impérialiste et démocratique.

Les Etats-Unis sont la principale force dirigeante du camp impérialiste. L’Angleterre et la France sont unies aux Etats-Unis. L’existence du gouvernement travailliste Attlee-Bevin en Angleterre et celle du gouvernement socialiste Ramadier en France n’empêchent pas l’Angleterre et la France de marcher comme des satellites, en ce qui concerne les questions principales, dans l’ornière de la politique impérialiste des Etats-Unis. Le camp impérialiste est soutenu aussi par des Etats possesseurs de colonies, tels que la Belgique et la Hollande, et par des pays au régime réactionnaire anti-démocratique, tels que la Turquie et la Grèce, ainsi que par des pays dépendant politiquement et économiquement des Etats-Unis, tels que le Proche-Orient, l’Amérique du Sud, la Chine (…)

Les forces anti-impérialistes et antifascistes forment l’autre camp. L’URSS et les pays de la nouvelle démocratie en sont le fondement. Les pays qui ont rompu avec l’impérialisme et qui se sont résolument engagés dans la voie du développement démocratique, tels que la Roumanie, la Hongrie, la Finlande, en font partie. Au camp anti-impérialiste adhèrent l’Indonésie, le Vietnam, l’Inde; l’Egypte et la Syrie y apportent leurs sympathies. Le camp anti-impérialiste s’appuie dans tous les pays sur le mouvement ouvrier et démocratique, sur les Partis communistes frères, sur les combattants du mouvement de libération nationale dans les pays coloniaux et dépendants, sur toutes les forces démocratiques qui existent dans chaque pays. le but de ce camp consiste à lutter contre la menace de nouvelles guerres et d'expansion impérialiste, pour l’affermissement de la démocratie et pour l’extirpation des restes du fascisme (…)
Ainsi, deux camps se sont formés dans le monde : d’une part le camp impérialiste et anti-démocratique, qui a pour but essentiel l’établissement de la domination mondiale de l’impérialisme américain et l’écrasement de la démocratie et, d’autre part, le camp anti-impérialiste et démocratique, dont le but essentiel consiste à saper l’impérialisme, à renforcer la démocratie, à liquider les restes du fascisme.

La lutte entre ces deux camps se déroule dans les conditions de l’accentuation continue de la crise générale du capitalisme, de l’affaiblissement des forces du capitalisme et de l’affermissement des forces du socialisme et de la démocratie. C’est pour cela que le camp impérialiste et sa force dirigeante, les Etats-Unis, déploient une activité particulièrement agressive. Cette activité se développe à la fois sur tous les plans : sur le plan militaire et stratégique, sur le plan de l’expansion économique et sur le plan de la lutte idéologique. Le plan Truman-Marshall constitue seulement la partie européenne de la politique d’expansion que les Etats-Unis réalisent dans toutes les parties du monde.

Au plan d’asservissement économique et politique de l’Europe par l’impérialisme américain, s’ajoutent des plans d’asservissement économique et politique de la Chine, de l’Indonésie, des pays de l’Amérique du Sud. Les Etats-Unis préparent les agresseurs d’hier (…) à jouer un nouveau rôle d’instruments de la politique impérialiste des Etats-Unis (…)

Parmi les moyens tactiques des impérialistes, une place particulière revient à l’utilisation de la politique de trahison des socialistes de droite du type Blum en France, Attlee et Bevin en Angleterre, Schumacher en Allemagne, Renner et Scharf en Autriche, Saragat en Italie, etc. Ils s’efforcent de dissimuler le caractère de brigandage de la politique impérialiste sous le masque de la démocratie et d’une phraséologie socialiste, alors qu’il ne sont, en fait, que les auxiliaires fidèles des impérialistes.»

Publié dans L’Humanité, le 5 octobre 1947

Le Blocus de Berlin-Ouest, le pont aérien













:: Envoyer à un Ami!

A Propos

Histoire des révolutions du XXè siècle. Révolutions. Totalitarismes. Décolonisation. Transformations sociales et culturelles

Liens

Accueil
Voir mon profil
Archives
Email Moi


Historic
Mapero
Baroque et Rococo
Wodka
Des Cartes
La route des fresques
Michelet
Sfumato
Article 39 sur 59
Précédent | Suivant