BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager

LE BLOG DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE

• 6/2/2006 - 1936 Le Testament de Boukharine


1936

LE TESTAMENT DE BOUKHARINE


 Quelques jours avant son arrestation, Boukharine a écrit, en 1936 ou 1937, une lettre «A la future génération de dirigeants du Parti.» Il demanda à sa femme de l'apprendre par cœur. Quand elle revint de prison, en 1960, elle la consigna par écrit. Ce testament politique a été publié par l'historien soviétique Roy Medvedev dans "Le Stalinisme" (1972).

    "Ma vie se termine. J'incline ma tête sous la hache du bourreau, qui n'est pas celle du prolétariat, qui se doit d'être sans merci, mais aussi sans tache. Je ressens toute mon impuissance devant cette machine infernale qui, sans doute à l'aide de méthodes moyenâgeuses, a acquis un pouvoir gigantesque, fabrique la calomnie à la chaîne, agit avec audace et certitude.

    Dzerjinski n'est plus; les traditions remarquables de la Tchéka sont petit à petit tombées dans l'oubli, quand c'était l'idée révolutionnaire qui inspirait tous ses actes, qui justifiait sa cruauté envers les ennemis, protégeait l'Etat contre la contre-révolution… Aujourd'hui, la plupart des prétendus services du NKVD sont une organisation dégénérée de bureaucrates imbéciles, corrompus, grassement payés, qui usent de l'ancienne autorité de la Tchéka pour assouvir la passion morbide de Staline pour les soupçons (pour ne pas dire plus), dans une lutte sans merci pour l'avancement et la gloire, trament leurs abjectes machinations sans comprendre qu'ils se détruisent eux-mêmes du même coup, car l'histoire ne tolère pas les témoins de l'ignoble…

    Des nuages d'orage se sont levés au-dessus du Parti. Ma propre tête, innocente de tout ce dont on l'accuse, entraînera en tombant des milliers d'autres têtes. Car il leur faut inventer une organisation, l'organisation boukharinienne, qui, en fait, non seulement n'existe pas aujourd'hui (…) mais n'existait pas non plus au moment de l'opposition de droite…

    Je suis dans le Parti depuis l'âge de dix-huit ans, et le but de mon existence a toujours été de lutter pour les intérêts de la classe ouvrière, pour la victoire du socialisme. De nos jours, le journal qui porte ce nom sacré de Pravda  imprime ce mensonge ignoble, que moi, Nikolai Boukharine, ai voulu anéantir les victoires d'Octobre et rétablir le capitalisme.…

    J'en appelle à vous, génération future de dirigeants du Parti, dont une des tâches historiques sera de faire l'autopsie de ce monstrueux nuage de crimes qui prolifère en cette époque effroyable, s'embrasant comme une flamme et étouffant le Parti (…) J'ai confiance que tôt ou tard l'Histoire saura effacer cette ignominie dont je suis aujourd'hui couvert. Je n'ai jamais été un traître; j'aurais sans hésiter donné ma vie pour sauver Lénine; j'aimais Kirov; je n'ai jamais rien tenté contre Staline…
    

 
:: Envoyer à un Ami!

A Propos

Histoire des révolutions du XXè siècle. Révolutions. Totalitarismes. Décolonisation. Transformations sociales et culturelles

Liens

Accueil
Voir mon profil
Archives
Email Moi


Historic
Mapero
Baroque et Rococo
Wodka
Des Cartes
La route des fresques
Michelet
Sfumato
Article 28 sur 59
Précédent | Suivant